[http://fr.wikipedia.org/wiki/OMC]
[./agence.html]
[./agence_valeurs.html]
[./agence_convictions.html]
[./agence_experience.html]
[./agence_propositions.html]
[./mondialisation.html]
[./mondialisation_omc_fmi_ue.html]
[./mondialisation_concurrence.html]
[./mondialisation_financiarisation.html]
[./mondialisation_desindustrialisation.html]
[./mondialisation_dd_ou_d.html]
[./mondialisation_acv_pcd_tutoriel.html]
[./vous.html]
[./vous_entreprise.html]
[./vous_salarie.html]
[./vous_consommateur.html]
[./vous_service_public.html]
[./vous_association.html]
[./vous_pouvoir_public.html]
[./nos_services.html]
[./nos_services_recherche.html]
[./nos_services_formation.html]
[./nos_services_evaluation.html]
[./nos_services_conseil.html]
[./nos_services_mutualisation.html]
[./methodologie.html]
[./methodologie_bilan_croissance.html]
[./methodologie_developpement_durable.html]
[./methodologie_indicateurs.html]
[./methodologie_rse.html]
[./methodologie_transparence.html]
[./methodologie_acv.html]
[./methodologie_pcd.html]
[./methodologie_communication.html]
[./glossaire.html]
[./plan.html]
[./index.htm]
[./mondialisation_ideologie.html]
[./mondialisation_impact.html]
[./mondialisation_dd_ou_d.html]
[http://fr.wikipedia.org/wiki/Milton_Friedman]
[http://fr.wikipedia.org/wiki/Neoliberalisme]
[./mondialisation_ideologie.html]
[./plan.html]
[./liens.html]
[./infos_legales.html]
[./contact.html]
[./vos_enjeux.html]
[./votre_rse.html]
[./votre_tracabilite.html]
[./votre_evaluation.html]
[./votre_conseil.html]
[./france_durable.html]
[./votre_transparence.html]
[./vos_localisations.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
OMC - FMI - Banque Mondiale - Union Européenne
agence
MADE  in TRANSPARENCY

Ensemble, faisons de la transparence économique

et de la Qualité Sociétale et Environnementale,

le moteur d'un développement  soutenable

et un avantage économique décisif...
a.m.i.t.
Copyright © AMIT 2008 - 2016
L'Union Européenne
Les règles de la mondialisation économique que l'OMC et le FMI nous imposent depuis plus de 30 ans, reprises et appliquées par l'Union Européenne, supplantent peu à peu la législation et le rôle de régulation socioéconomique des États.
Prenant en 1994 la suite du GATT (General Agreement on Tariffs and Trade) qui avait été créé en 1947, l’OMC en perpétue les principes, qui se résument à une libre concurrence par les prix, au bénéfice du moins disant en matière de Qualité Sociale et Environnementale, c'est-à-dire une inversion de la définition du dumping *.
L'Organisation Mondiale du Commerce

Le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale

L’adoption des thèses économiques néo-libérales de l'économiste américain Milton Friedman (monétarisme,  privatisation du secteur public, déréglementation économique, défiscalisation des revenus et des bénéfices), ne se limita pas au continent américain. Elles furent largement mises en pratique par le Grande Bretagne de Margaret Thatcher, par l’Islande ou par l’Estonie, économies considérées comme les plus libérales d’Europe.
Le principe de concurrence libre et non faussée imposé par l’OMC a été adopté par l’Union Européenne, obsédée par le protectionnisme et par le risque inflationniste. Or la doctrine néolibérale assimile abusivement :
Le marché a toujours raison.
Les dogmes du néolibéralisme
accroissement des profits des marchés
  financiers, toujours plus libres de toute
  intervention publique,
Les objectifs et modalités
du capitalisme néolibéral
* Prenant le territoire exportateur comme prix de référence - et donc normes qualitatives - acceptables, au lieu du territoire importateur !
   (article 1.2 de l'Accord Général fondateur de l'OMC)
  
déréglementation des marchés,
L'État n'est pas la solution, mais le
  problème.
La libre-entreprise ne doit pas subir
  d'entraves.
Trop d'impôt tue l'impôt.
L'avidité est le moteur de la création
  de richesse.
La théorie du ruissellement :
  l'enrichissement d'une élite profite
  finalement à tous.
libéralisation des investissements
  directs de l’étranger,
division internationale du travail,
mise en concurrence des territoires
  et de leurs populations, et plus
  particulièrement des travailleurs, sur
  toute la planète,
privatisation du secteur public,
libéralisation des taux d’intérêt,
interdiction faite aux Banques
  Centrales de prêter aux États pour
  combler leurs déficits : ils doivent donc
  emprunter aux opérateurs financiers
  privés ; lesquels, en cas de faillite, se
  font renflouer par les Banques
  Centrales, en vertu du fameux too big
  too fail (trop gros pour faire défaut)...
réduction des recettes fiscales et
  alourdissant le coût du financement
  privé de la dette publique, rendant
  celle-ci ingérable par les États,
réduction des dépenses publiques
  (services publics et prestations
  sociales) imposée aux États par les
  marchés ; régression sociale.
Voir la page '' Idéologie néolibérale ''
Voir la page '' Impacts de l'idéologie néolibérale ''
toute régulation territoriale des échanges internationaux, au
  protectionnisme,
toute hausse de prix, à de l'inflation. Au risque de graves contresens
  destructeurs de valeur...
... ni l’OMC, ni l’Union Européenne ne prévoyant de règles concernant les conditions sociales et environnementales de production, comme condition des échanges commerciaux internationaux.
En revanche, l’Union Européenne impose aux entreprises de ses pays membres des normes (en particulier, environnementales) se traduisant généralement par des coûts de production supérieurs à ceux de pays tiers (hors UE).
Force est de constater que les règles de libre-échange inconditionnel (dérégulation des marchés) imposées par l’OMC et adoptées en l’état par l’UE, vont à l’encontre des objectifs de développement durable les plus élémentaires.
Ce n'est que très récemment, avec la crise actuelle, que les certitudes de cette institution semblent avoir été quelque peu ébranlées...
Le Fonds Monétaire International a jusqu'à présent imposé mécaniquement des réformes structurelles de type néo-libéral aux pays auxquels il venait en aide, comme condition pour l’octroi de prêts destinés à rembourser leurs dettes.
L’idéologie néolibérale a également été largement mise en œuvre par la Banque Mondiale et la plupart des institutions financières internationales. Toute se référant au « Consensus de Washington », directement inspiré de l’École de Chicago.
Elles sont le reflet de l'idéologie néolibérale, devenue "pensée unique" dominante depuis la disparition du bloc soviétique en 1991.
neutralisation de la fonction de
  régulation socioéconomique des États,
Le néolibéralisme s'oppose à la régulation économique étatique.
De Milton friedman, à la mondialisation imposée à marche forcée
Voir Plan du site
R & D