[http://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_%C3%A9lectrique#Machine_.C3.A0_courant_continu]
[http://www2.economie.gouv.fr/directions_services/dgtpe/]
[http://www.tresor.economie.gouv.fr/file/326045]
[http://www.actuchomage.org/2010012910501/Social-economie-et-politique/chomage-de-decembre-cest-noel.html]
[./mondialisation_desindustrialisation_gouvernance.html]
[./agence.html]
[./agence_valeurs.html]
[./agence_convictions.html]
[./agence_experience.html]
[./agence_propositions.html]
[./mondialisation.html]
[./mondialisation_omc_fmi_ue.html]
[./mondialisation_concurrence.html]
[./mondialisation_financiarisation.html]
[./mondialisation_desindustrialisation.html]
[./mondialisation_dd_ou_d.html]
[./mondialisation_acv_pcd_tutoriel.html]
[./vous.html]
[./vous_entreprise.html]
[./vous_salarie.html]
[./vous_consommateur.html]
[./vous_service_public.html]
[./vous_association.html]
[./vous_pouvoir_public.html]
[./nos_services.html]
[./nos_services_recherche.html]
[./nos_services_formation.html]
[./nos_services_evaluation.html]
[./nos_services_conseil.html]
[./nos_services_mutualisation.html]
[./methodologie.html]
[./methodologie_bilan_croissance.html]
[./methodologie_developpement_durable.html]
[./methodologie_indicateurs.html]
[./methodologie_rse.html]
[./methodologie_transparence.html]
[./methodologie_acv.html]
[./methodologie_pcd.html]
[./methodologie_communication.html]
[./glossaire.html]
[./plan.html]
[./index.htm]
[http://www.les-crises.fr/un-modele-allemand-1/]
[./plan.html]
[./liens.html]
[./infos_legales.html]
[./contact.html]
[./vos_enjeux.html]
[./votre_rse.html]
[./votre_tracabilite.html]
[./votre_evaluation.html]
[./votre_conseil.html]
[./france_durable.html]
[./votre_transparence.html]
[./vos_localisations.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
agence
MADE  in TRANSPARENCY

Ensemble, faisons de la transparence économique

et de la Qualité Sociétale et Environnementale,

le moteur d'un développement  soutenable

et un avantage économique décisif...
2- Nécessité de gains de productivité.
Plus un domaine d'activité est concurrentiel, plus il doit être compétitif. Plus les emplois sont délocalisés, et plus l'effet boomerang des importations est générateur de dumping.

Pour réduire les coûts de production sans délocaliser les emplois, ce sont les équipements et les techniques (automatisation et informatisation) qui se substituent au travail humain. L'emploi recule et la rémunération du travail fait place à celle du capital.
3- Enfin, externalisation vers le secteur des services ET
    délocalisation vers des pays à bas coût de production.

La contrainte de compétitivité des entreprises, constamment invoquée pour justifier le renoncement à la protection sociale des salariés, voire les destructions d'emplois, fonctionne comme un moteur électrique animé par l'interaction de son stator et de son rotor :

Copyright © AMIT 2008 - 2016
 

Volume annuel
moyen d’emplois       

Effet externalisation vers le secteur des           


Effet des gains                   

Effet de la concurrence commerciale internationale
 
industriels détruits
services
de productivité
Approche comptable
Approche économétrique
1980-2007
71 000
25%
29%
13%
[9%, 70%]
2000-2007
65 000
5%
65%
28%
[9%, 80%]
Source : DG Trésor sur la base des données Insee (Lilas DEMMOU - "Cahiers" - Numéro 2010/01 – Juin 2010)
Note : La somme des trois effets est différente de 100 %, la décomposition effectuée ne prétendant ni à l’exhaustivité,
ni à l’indépendance des effets pris en compte.
1- Double effet de la concurrence commerciale internationale
    et de la financiarisation de l'économie réelle.
L'Intérim et la sous-traitance permettent de diminuer les charges salariales fixes, de flexibiliser le marché du travail et de réduire le pouvoir syndical. La menace latente de délocaliser, neutralise le dialogue social.

La délocalisation effective constitue le stade ultime de ce processus de minimisation des coûts de production en vue, selon les cas, d'une optimisation des profits, ou du maintien de l'activité de l'entreprise, mais ailleurs...
Lien de causes à effets
Le constat de 3 causes distinctes, et même de leur effet combiné, ne rend pas assez compte de leur lien de causes à effets : la nécessité de toujours réduire les coûts de production pour résister à une concurrence dérégulée.

Une approche économétrique attribue au libre-échange jusqu'à 70 voire 80% de la responsabilité de la désindustri- alisation des pays industrialisés.
Selon cette même étude : « Ce document vise à évaluer l’importance de trois déterminants structurels de ce phénomène en France sur la période 1980-2007 (et la sous-période 2000-2007) : l’externalisation de certaines tâches au secteur des services ; la déformation de la structure de la demande au cours du temps (notamment liée aux gains de productivité dans les différents secteurs de l’économie) et l’effet de la concurrence étrangère sur les performances du secteur industriel. »
Le contre-exemple allemand
En Europe, le contre-exemple souvent cité de l'Allemagne, met en évidence plusieurs constats contradictoires :
« Le phénomène de désindustrialisation, qui touche la France comme l'ensemble des économies développées, peut être caractérisé par trois transformations concomitantes : un recul de l'emploi industriel (l'industrie a perdu 36 % de ses effectifs entre 1980 et 2007, soit 1,9 million d'emplois ou encore 71 000 par an), un recul de la contribution de ce secteur au PIB (le poids de l'industrie dans le PIB en valeur est passé de 24 % à 14 % entre 1980 et 2007) et
une forte croissance du secteur des services marchands. »       
Selon la même étude de Lilas DEMMOU, DG Trésor : « Suivant l’approche  économétrique, qui permet de distinguer l’effet des échanges avec les pays développés et celui  des échanges avec les pays émergents, ce dernier serait prépondérant. Par ailleurs, l’effet des  échanges semble s’accélérer sur la période récente. »
Désindustrialisation
La désindustrialisation en France de 1980 à 2007, selon un rapport de la DG du Trésor, de 2010.
« En décembre 2009 le Pôle Emploi totalise 4,688 millions d'inscrits au chômage toutes catégories confondus et la CGT recense 325.000 chômeurs de plus de 57 ans qui, étant « dispensés de recherche d'emploi », ne figurent dans aucune catégorie. »
Interview de Mme. Christine Lagarde du 14 08 2008 - Le 7 - 9 de France Inter - En écoutant les discours interchangeables de nos gouvernements depuis plus de 30 ans, il est permis de se demander s'ils n'oublient pas quelque-chose d'essentiel ?                       Voir en page '' Développement Durable ou Décroissance ''...

Le bien fondé de protéger son industrie par la qualité plutôt que par le bas coût (son industrie automobile).

La forte spécialisation de l'Allemagne dans la production de machines-outils a bénéficié de la mondialisation, en équipant notamment l'atelier du monde qu'est la Chine.

Mais ce phénomène ne manquera pas de connaître une limite. L'acquisition inéluctable par la Chine de la capacité de produire elle-même ses propres machines- outils, via les transferts de technologie qu'elle exige.

Les gains de productivité et de compétitivité de l'Allemagne se font au prix d'une régression de sa protection sociale du travail. Elle aussi est désormais de plus en plus affectée par la paupérisation de ses travailleurs et même de ses retraités...


Peut-on dans ces conditions considérer l'Allemagne comme LE modèle à suivre ?
a.m.i.t.
Voir Plan du site
R & D
« Fin 2009, Pôle Emploi totalise 4.688 millions de chômeurs, contre 1.600 millions en 1980...
  
Synthèse des résultats

le stator, c'est le domaine de définition, la règle d'un jeu figé, la concurrence dite libre... en réalité de toute contrainte RSE.

le rotor, c'est le différentiel [prix - coûts], donc le profit. Pour les uns, il s'agit de gagner le plus possible; mais la conséquence pour bien des entreprises, c'est le risque de disparaître.